Archive for January 2016

Légalisation vous dites ?

S’il y a bien un chef d’état qu’il faut suivre sur le plan international en ce moment c’est bien Justin Trudeau ! Si ce dernier apparait comme révolutionnaire en tout point (ses idéaux, ses combats, ses prises de positivions…son age et son style plus accessible aux jeunes), il n’en est pas moins que M Trudeau avance souvent sur des terrains minés et hautement controversés. Son gouvernement démarre l’année en grande pompe avec les discussions autour du projet de loi visant à légaliser le cannabis à des fins récréatives.

Justin_Trudeau_-_Alex_Guibord

Si les partisans de la vieille école sont fondamentalement contre, il faut dire qu’au-delà des convictions profondes de la partie opposantes, il y a aussi un bémol de taille à contrer ! Accéder à ce projet de loi irait potentiellement l’encontre de trois traités internationaux que le Canada a déjà signés par le passé devant l’Organisation des Nations Unies. Ces traités visent tous à faire barrage à la possession ainsi qu’à la culture et vente de cannabis. De ce fait, ces traités couvrent suffisamment de points pour représenter un argumentaire en béton pour tous les opposants pour ce projet de loi.

Pas aussi simple au final de juste avancer avec ce projet de loi car il faudra pas mal de discussions pour parvenir à trouver une structure, formulation ou amendement potentiel des traités afin que ce projet puisse aboutir tout comme cela a été le cas dans certains état d’Amérique.

Sur l’échiquier mondial par contre, pas de réelles prises de position contre ce projet de loi car ce dernier n’est pas encore officiel ni énoncé clairement. Il n’en est pas moins que les organismes luttant contre toute forme de trafic de drogue se montrent de plus en plus inquiets à ce sujet surtout que ce débat, et donc leur combat, risque de s’échelonner sur plusieurs mois encore surtout si le Canada avance le pion des mécanismes de réserves que contiennent les traités signés auprès de l’ONU. Cette manœuvre n’est pas non plus impossible compte tenu du fait que ce n’est pas la première fois qu’un pays signataire d’un traité se verrait aller à l’encontre du même traité signé quelques années après.

C’est ainsi une conjoncture ambiguë dans laquelle se trouvent les acteurs de ce projet de loi. Tous avancent mais toujours en eaux troubles. Il faut donc patienter jusqu’en Avril 2016 environs pour le début des discussions officielles à New York et à ce moment-là, le Canada risque fort d’être appuyé dans sa démarche à ce moment-là par d’autres pays qui tentent de lutter désespérément contre la propagation du cannabis. Faute de moyens, une forme de légalisation, si contrôlée, pourrait bien apporter la solution la plus efficace pour réglementer et potentiellement ralentir plus officiellement le commerce de cannabis.

 

Affaire à suivre !